L’apprentissage, une question d’outils ?

Le savoir différencie l’être humain.

Or pour atteindre une forme de savoir, il faut passer par l’apprentissage. Le professionnel est aussi passé par le stade de débutant. Mais il existe une infinité de manières d’apprendre, entre auto-apprentissage et apprentissage subi.

L’auto-apprentissage se développe de manière fulgurante. Et ce développement n’est pas étranger à celui des outils numériques. C’est parce que des outils nous permettant d’aller plus loin existent que tout un chacun est maintenant capable de prendre son apprentissage en main. On peut citer par exemple des xMooc comme coursera (cf mon post About xMooC), ou des sites comme Thot Cursus

Pour ma part, ce passage entre ces 2 grands modes d’apprentissage revêt des atouts mais aussi certaines contraintes… L’avantage le plus distinct est l’autonomie, la capacité d’apprendre ce que l’on veut. Mais cela se fait au détriment d’une organisation cadrée, ce qui peut mener à cette idée de « noyage » dans le flux ininterrompu d’informations et d’outils.

A chacun de trouver le bon compromis entre organisation et autonomie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s