Numismate 2.0

Le collectionneur a toujours existé, en chacun de nous. C’est notre curiosité, notre désir de possession et notre émerveillement qui nous pousse à collectionner. Collectionner, oui, mais quoi ? Il doit exister autant de types de collections que d’objets différents. Et grâce à la beauté/élaboration de la langue française, il existe autant de mots que de collectionneurs différents :

  • des connus : le philatéliste (timbres), le minéralophile (minéraux/pierres), le numismate (pièces de monnaies)…
  • des moins connus : le digitabuphile (dés à coudre), le glacophile (pots de yaourts), le vitolphiliste (bagues de cigares)…
  • des franchement étranges : le malacologiste (mollusques), le cucurbitaciste (étiquettes de melon), le Saccuplastikophile (sacs plastiques) ou encore le Schoïnopentaxophile (cordes de pendus)

Ainsi, tout un chacun peut s’identifier à une collection. J’ai choisi d’écrire ce billet sur les collections puisque une telle activité est dépendante des échanges, échanges qui ont grandement évolué avec l’avènement de l’Internet.

Dans mon cas, celle-ci s’appelle tout simplement la numismatique ou la collection des pièces de monnaies. Le premier intérêt de la pièce de monnaie est son caractère historique. Sans tomber dans la philosophie de l’argent : moyen ou finalité, il est utile de rappeler la prépondérance des devises dans l’histoire d’un peuple, d’un groupe. Chaque pièce est alors un témoignage d’une époque, d’un lieu et d’une communauté. C’est le gage d’un certain prestige.

Mais une collection devient réellement intéressante lorsqu’elle est partagée, échangée, visible. C’est là qu’entre en jeu les réseaux sociaux. Dans le cas de la numismatique, ces réseaux sociaux se nomment :

Numista

UCOIN

Ce genre de site n’a pas pour ambition de remplacer ni même égaler les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter mais simplement de regrouper autour d’une thématique commune les intéressés. A partir de là peuvent se construire des groupes puis un partage de connaissances. L’intérêt dynamique de ces sites est entre autres de répertorier sa propre collection pour ensuite proposer des échanges avec les autres utilisateurs.

C’est à mon avis l’un des intérêts des réseaux sociaux : favoriser l’échange dans un groupe autour de thématique porteur de sens commun.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s